Le tympan du Jugement dernier - Abbatiale Sainte-Foy - Conques (Aveyron), France
Posted by: Groundspeak Premium Member RakeInTheCache
N 44° 35.944 E 002° 23.882
31T E 452226 N 4938589
Quick Description: [FR] Ce tympan est considéré comme « l'une des œuvres fondamentales de la sculpture romane ». [EN] The tympanum depicts Christ in Majesty presiding over the judgment of the souls of the deceased.
Location: Occitanie, France
Date Posted: 1/31/2021 12:26:14 AM
Waymark Code: WM13QAF
Published By: Groundspeak Premium Member Dragontree
Views: 2

Long Description:
[FR] "Ce tympan représente une parousie, l'histoire du Salut et le Jugement dernier, d'après l'Évangile selon Matthieu. Le maître de Conques a sculpté sur 24 blocs calcaire jaune (blocs juxtaposés, sculptés avant la pose et repris ensuite) trois registres en 29 tableaux et 124 personnages qui présentent des traces de polychromie. Ces trois registres correspondent à une organisation verticale du temps (les trois niveaux temporels) et de l'espace (les trois mondes célestes, terrestres et souterrains) : le registre inférieur représente les mondes souterrains, l'ici-bas des temps passés avec à gauche (à droite du Christ) le Paradis et le Limbe des patriarches, à droite le séjour des morts dans les enfers.

Le registre médian est associé au monde terrestre, au temps présent, l'ici-bas des contemporains, avec à gauche la procession des élus et à droite les pécheurs vivants qui n'ont pas subi encore leur jugement particulier. Le registre supérieur correspond aux Cieux (domaines de l'éternité, de l'intemporel), à l'avenir, l'au-delà céleste d'après le Jugement.

Le registre inférieur est divisé en deux parties. À gauche se trouve le Paradis, présidé au centre par Abraham tenant entre ses bras deux élus (symbolisant peut-être les Saints Innocents), porteurs de sceptres ou de courtes tiges fleuronnées20. À sa droite, sont placés les martyrs reconnaissables à leurs attributs, les palmes, puis les Saintes Femmes portant des flacons de parfums et les Vierges sages tenant leurs lampes et un livre ouvert. À sa gauche, des prophètes portent des rouleaux de parchemins, puis les apôtres porteurs des codex. L'antichambre du paradis est symbolisée par la porte de la Jérusalem céleste avec un ange psychopompe qui accueille les élus. Un autre ange, les ailes déployées (avec le motif du type « toit à double pente », fortement récurrent), tient un élu par la main, comme s’il venait de le dérober à Satan.

La partie droite est consacrée à l'enfer. L'antichambre de l'enfer figure un démon hirsute et grassouillet qui brandit un pilon, un damné enfourné dans la gueule du Léviathan dans laquelle on voit les pieds d’un autre damné. Dans l'enfer, présidé par Satan, sont châtiés les péchés capitaux : l'Orgueil, personnifié par un chevalier désarçonné d'un cheval ; l'Adultère ou la luxure représentés par une femme, poitrine dénudée, liée par le cou avec son amant24 ; l'Avarice pendue haut et court avec son sac d’or au cou (un démon tirant la corde qui la pend à une potence) ; la Paresse avec un homme sous Satan et dont les pieds sont léchés par un crapaud ; la Médisance avec un homme assis sur le feu dont la langue est arrachée par un démon ; la Gourmandise, avec un damné au ventre rebondi qui est plongé dans un chaudron."

Source : (visit link)

[EN] "As pilgrimages became safer and more popular the focus on penance began to wane. Images of doom were used to remind pilgrims of the purpose of their pilgrimage.

The cross behind Christ indicates he is both Judge and Savior. Archangel Michael and a demon weigh the souls of the deceased on a scale. The righteous go to Christ's right while the dammed go to Christ's left where they are eaten by a Leviathan and excreted into Hell. The tortures of Hell are vividly depicted including poachers being roasted by the very rabbit they poached from the monastery. The tympanum also provides an example of cloister wit. A bishop who governed the area of Conques but was not well liked by the monks of Conques is depicted as being caught in one of the nets of Hell. The virtuous are depicted less colorfully. The Virgin Mary, St. Peter and the pilgrim St. James stand on Christ's left. Above their heads are scrolls depicting the names of the Virtues. Two gable shaped lintels act as the entrance into Heaven. In Heaven Abraham is shown holding close the souls of the righteous. A pudgy abbot leads a king, possibly Charlemagne, into heaven. Sainte-Foy is shown on the lower left kneeling in prayer and being touched by the outstretched hand of God. Particularly interesting are carvings of the "curieux" (the curious ones), forerunners of the World War II-era cartoon image known as Kilroy, who peek over the edges of the tympanum. The tympanum was inspired by illuminated manuscripts and would have been fully colored, small traces of the color survive today."

Source : (visit link)
Approximate Age of Artefact: 12th century

Relevant Website: [Web Link]

Visit Instructions:
Please supply an original picture when visiting this waymark.
Search for...
Geocaching.com Google Map
Google Maps
MapQuest
Bing Maps
Nearest Waymarks
Nearest Stone Church Artefacts
Nearest Geocaches
Nearest Benchmarks
Create a scavenger hunt using this waymark as the center point
Recent Visits/Logs:
Date Logged Log  
seal13 visited Le tympan du Jugement dernier - Abbatiale Sainte-Foy - Conques (Aveyron), France 8/4/2020 seal13 visited it